Bordeaux teste les aires de jeux sans tabac

Après les bars, les gares, les stades, le tabac pourrait être interdit des aires de jeux en plein air pour enfants. La Ligue contre le Cancer mène une expérimentation en ce sens à Bordeaux.

 

non-fumeur

 

L’interdiction de fumer pourrait être étendue aux aires de jeux pour les enfants. C’est en tout cas ce qui est testé à Bordeaux depuis le 21 mars. Six aires de jeux servent de test. Il est donc interdit de fumer au jardin des droits de l’enfant à la Bastide, l’île aux enfants du Jardin Public, le parc Céré du Parc Bordelais, le Jardin de la place des martyrs de la résistance, l’aire de jeux près du parc animalier du pars bordelais, la zone devant le musée au Jardin public.

 

Ces expérimentations découlent du Plan national de réduction du tabagisme du ministère de la santé. La ville de Bordeaux s’est associée avec la Ligue contre le cancer qui milite activement pour cette interdiction.

Des raisons à cette labellisation? Eviter l’entrée en tabagie des jeunes et encourager l’arrêt du tabac, éliminer l’exposition au tabagisme passif, surtout des enfants, et éviter que les enfants ne sucent des mégots de cigarettes oubliés dans les aires de jeux.

 

« Comme le dit la Ligue contre le Cancer, on n’est pas contre les fumeurs, mais contre le tabac. Notre objectif est de normaliser l’image du tabac auprès des enfants, et pour la ville c’est aussi l’occasion de lutter contre les mégots qui traînent par terre et donc le risque d’ingestion malencontreuse par les enfants. » — Magalie Fronzes, adjointe chargée des espaces verts à la maire de Bordeaux.

 

Elle ne veut pas réprimer mais bien « sensibiliser » les fumeurs. Et visiblement l’idée est bien accueillie près des aires de jeux, notamment au Parc Bordelais. Ce serait même normal pour Pierrette entourée de ses trois petits-enfants : « C’est une très bonne idée. On a assez de pollution sans mettre le tabac en plus. »

Même enthousiasme pour Jacques, « ancien fumeur » qui promène le petit Timéo : « Je vois des nounous qui gardent des enfants et qui fument. Il y a des mégots par terre. Je ne trouve pas ça très bien. » A ses côtés, Gilbert se balade avec Corentin.

 

« Ça dépend des aires de jeu. Au Parc bordelais, dans la grande aire de jeux, je ne suis sûr que ce soit gênant. »

 

Ces tests sont menés par la Ligue Contre le Cancer et ont déjà eu du succès ailleurs :

« À Strasbourg, il en était ressorti que 80% des usagers trouvent que c’est une bonne mesure. » — Magalie Fronzes, adjointe en charge des espaces verts à la maire de Bordeaux.

 

Si à Bordeaux les expérimentations se montrent aussi concluantes, toutes les aires de jeux bordelaises pourraient être proclamées sans tabac dès le 31 mai.

Les commentaires sont clos.